Bunker pour art contemporain

Bunker pour art contemporain

A Berlin une des adresses insolite de l’art contemporain se situe au croisement de la Albretchstrasse et de la Reinhardtstrasse, ici le piéton se sent tout petit face à l’imposant cube de béton qui se dresse sur cinq étages. Vestige de la période nazie, construit en 1942 par Karl Bonatz sur les directives de l’architecte du régime Albert Speer, le bunker témoigne de l’architecture massive dont Hitler rêvait pour Germania, la nouvelle capitale du III ème Reich qui devait remplacer Berlin.

Masse indestructible de béton qui aura mis pas moins de 30 ans à sécher ! Le colosse connaîtra plusieurs vies, tour à tour abri durant les bombardements de la Deuxième Guerre mondiale, prison lors de l’occupation soviétique, hangar à fruits exotiques sous le régime communiste, club techno réputé pour sa musique particulièrement musclée, le bunker ferme ses portes au milieu des années 90.

Le bunker devient un lieu d’art contemporain 

Acheté en 2003 par Christian et Karen Boros, le bunker va vivre une autre transformation surprenante. Amateur d’art contemporain, le couple cherchait un écrin pour montrer sa collection privée. Avec le bunker, c’est chose faite, ne reste qu’à aménager la partie basse pour les œuvres d’art, le toit abritant quant à lui un appartement à l’élégance brut avec terrasse et piscine. Cette broutille va nécessiter pas moins de 4 ans de travaux…
Les architectes Jens Casper et Petra Petersson font crisser les scies à béton et diamants afin d’ouvrir l’espace, faire tomber des murs, trouer des plafonds. En 2007 le pari est gagné, ils sont au bout de leur peine ! Un an plus tard, le couple ouvre les portes de la Sammlung Boros, 3000m² dédié à l’art contemporain et montre une première partie de sa collection jusqu’en 2012, date à laquelle est mise en place une nouvelle sélection d’œuvres, composée d’installations, sculptures, photographies, dessins et vidéos. L’accent est mis sur les œuvres d’artistes internationaux du début des années 90 à nos jours tels que Ai Weiwei, Alicja Kwade, Tomás Saraceno, Wolfgang Tillman, Danh Vo, Cerith Wyn Evans.
Outre la qualité du choix des œuvres exposées, un des points forts de l’endroit est d’avoir conservé les indications datant de la guerre et les graffitis de l’époque du club afin que les visiteurs puissent ressentir les différentes fonctionnalités du bâtiment au cours de l’histoire. les visites guidées durent environ 1h30. Elles sont en allemand ou en anglais et il faut s’inscrire au préalable sur le site.

Le bunker fait partie de la visite Les secrets de Berlin