Les parcs de Berlin

Les parcs de Berlin

Une petite balade pour découvrir les parcs de Berlin.
Berlin est une des villes les plus vertes d’Europe. Parcs, jardins et forêts… Autant d’endroits où explorer Berlin hors des sentiers battus. Ville dynamique, créative, capitale de la techno, des galeries d’art… Berlin porte bien des casquettes. Parmi ces casquettes, celle de ville verte est sans doute la plus surprenante. Elle est pourtant totalement justifiée puisque 40 % de la superficie de la capitale allemande est constituée d’espaces verts.
Forêts, parcs, jardins urbains, aires de jeux… autant d’espaces pour sortir des sentiers battus et se délasser loin du béton et de l’acier.

Découvrir les parcs de Berlin

Quartier Tiergarten

Grosser Tiergarten  A l’origine, au XVIe siècle, il s’agit de l’ancienne et immense réserve de chasse de la maison des Hohenzollern (famille royale qui régna en tant qu’empereurs sur l’Allemagne). Un siècle plus tard, l’aménagement de la réserve est confiée à l’architecte Georg Wenzeslaus von  Knobelsdorff, qui en transforme – en s’inspirant du style à la française – une partie en jardin d’agrément. La réserve se pare d’allées et de détails raffinés. La métamorphose se poursuit plus tard sous la houlette du célèbre architecte paysagiste Peter Joseph Lenné, qui lui donne un tour plus anglais. Les bombardements de la Seconde Guerre mondiale et le besoin de bois de chauffage saccagent le parc, dont il ne reste en 1945 que des arbres calcinés. En 1949 un million d’arbres furent plantés.
Situé en plein cœur de la capitale, à deux pas des monuments emblématiques, cet immense poumon vert, particulièrement bien aménagé (pelouses, bancs, parterres de fleurs, prairies, étangs, restaurants), est un espace très apprécié des Berlinois pour s’y promener, s’y détendre ou s’y ressourcer. Grâce à sa superficie de 3 km de long sur 1 km de large, le parc du Tiergarten contribue largement à la renommée de Berlin ville verte. Durant l’hiver, lorsqu’il fait suffisamment froid (sic), il est possible de patiner sur l’un des petits lacs gelés.
Parc du Tiergarten, superficie 210 hectares.


berlin-ville-verte

Viktoria Park, superficie 12,8 hectares.

Quartier Kreuzberg

Viktoria Park Un des plus beaux parcs de Berlin, ouvert en 1894 et situé dans le quartier de Kreuzberg. Il a d’ailleurs donné son nom au quartier car – Kreuz se traduit par croix et Berg par montagne. Une fois atteint le point le plus haut de la butte (66m), vous bénéficierez d’une très belle vue panoramique sur tout le quartier – et même au-delà. Le parc possède une romantique cascade (artificielle) qui s’écoule du sommet vers un petit bassin. Au pied de ce bassin se tient La Prise Rare, une belle sculpture (1896) de Ernst Herter qui représente un pêcheur ayant pris dans ses filets une charmante et aquatique créature. A deux pas du parc se trouve la Villa Tomasa, idéale pour prendre un petit-déjeuner ou boire un verre, dans la grande salle ou dans la très agréable cour intérieure.


Quartier Friedrichshain

Volkspark  Situé au nord-est de Berlin, c’est le plus ancien parc communal de la ville. Construit en 1840 à la demande de Fréderic II afin d’améliorer les conditions de vie des habitants de ce quartier populaire, le parc est aujourd’hui l’un des plus agréables de ville. A l’ouest du parc se trouve notamment la charmante fontaine des contes de fées (chacune des statues représente un personnage d’un conte des frères Grimm), achevée en 1913 par l’architecte Ludwig Hoffmann. Formées par les gravats de deux bunkers construits en 1941 (l’un d’eux abritait des tableaux et œuvres d’art de la Gemäldegalerie, dont 434 disparurent lors d’un mystérieux incendie le 6 mai 1945.) puis détruit pendant la Seconde Guerre mondiale, et baptisées « Mont Klamott » par les Berlinois, deux collines (78 et 48 m) offrent un superbe panorama sur la ville et servent de pistes pour faire de la luge en hiver.
Durant les années du Mur, la RDA avait fait construire au sud du parc un théâtre d’été ainsi qu’une piscine plein air pour accueillir le 3e Festival mondial de la jeunesse et des étudiants. Les deux complexes seront détruits durant les travaux de rénovation du parc entre 1995 et 2004.
Avec ses vastes étendues de gazon, ses aires de jeux, ses petites étendues d’eau, le Volkspark (parc du peuple) contribue lui aussi largement à l’appellation Berlin ville verte et mérite vraiment le détour – que ce soit pour une longue promenade, un running, une séance de volley-ball ou d’escalade, ou encore pour déguster une petite bière au café Schönbrunn.
En été, des séances de cinéma plein air y sont organisées régulièrement.
Volkspark Friedrichshain, superficie 52 hectares.


parcs-berlin-kreuzberg

Görlitzer Park, superficie 50 hectares.

Quartier Kreuzberg

Görlitzer Park Ce n’est certainement pas le plus beau parc de Berlin mais c’est le plus populaire du quartier de Kreuzberg. A l’emplacement du parc se situait auparavant une gare ferroviaire utilisée à partir de 1866 pour le transports de marchandises aussi bien que pour le transports de voyageurs vers les petites villes avoisinantes. Après la Seconde Guerre mondiale, seules les marchandises y transitent. Le trafic cesse définitivement en 1968 et l’espace devient une vaste poubelle.
L’idée d’y aménager un parc date des années 1950 mais il faudra attendre la mobilisation d’un collectif de quartier au milieu des années 1980 pour donner réalité au projet. Après les nécessaires travaux d’assainissement et la construction d’une sculpture horrible, qui n’a heureusement pas résisté aux intempéries, le parc est achevé en 1996.
Depuis, cette partie de Berlin est devenue en elle-même une vraie petite ville verte, fréquentée notamment par les familles turques venues y faire des grillades le week-end, les joueurs de bongos, les jongleurs, les joggeurs et toute une faune très décontractée.
Dans le parc, le café Edelweiss (vestige de l’ancienne gare) possède une terrasse parfaite (avec chaises longues) pour profiter du soleil.


Quartier  Treptow

Treptower Park Troisième plus grand parc de Berlin, le parc de Treptow est non seulement une invitation à la détente mais aussi un lieu de mémoire. Au début du XXe siècle, il fut un important point de rassemblement pour les sociaux-démocrates.
Karl Liebknecht et son camarade August Bebel y évoquent dès 1911 les dangers d’une prochaine guerre. C’est aussi ici que se trouve l’un des plus grands mémoriaux dédiés aux soldats soviétiques tombés pendant la Seconde Guerre mondiale. Construit entre 1946 et 1949, ce monument se compose de deux parties : un cimetière, abritant quelque 5000 soldats, et une statue représentant un soldat de taille surdimensionnée tenant dans ses bras un enfant et écrasant la croix gammée de sa botte triomphante. Côté nature, le parc de Treptow est un immense et très plaisant point de verdure, idéalement situé en bord de Spree. Il est également possible de se déplacer en bateau depuis la toute proche Insel der Jugend.
Treptower Park, superficie 88 hectares.

Article suivant »