TOP
Architecture du 20eme siècle à Berlin. Les batîments;

Architecture du 20eme

Architecture du 20eme siècle à Berlin. Les batîments;

Architecture du 20eme

Reflet d’une créativité foisonnante, la capitale allemande se révèle à travers la diversité de son architecture. Pour les amateurs d’architecture du 20eme siècle, Berlin ne manque pas d’atouts. Tour à tour capitale du royaume de Prusse, grouillante métropole à l’ère de l’industrialisation, vaste champ de ruines au sortir de la Seconde Guerre mondiale, puis ville divisée où Ouest et Est se livreront durant 28 ans une bataille  politique aussi bien que culturelle. Chaque régime aménagera de part et d’autre du Mur son territoire à sa manière et selon ses propres besoins. A partir des années 90, Berlin devient la ville des chantiers et des grues, dans laquelle des architectes des quatre coins du monde (Renzo Piano, Norman Foster, Frank Gehry, Jean Nouvel…) participent à la reconstruction de la capitale.

Quelques trésors de l’architecture du 20eme siècle à Berlin

Arrondissement Tiergarten : Haus der Kulturen der Welt. A deux pas du Reichstag et de la Porte de Brandebourg, l’étrange Haus der Kulturen der Welt (Maison des cultures du monde) semble sortir tout droit d’un film de science-fiction.
Cette salle de congrès, offerte à la ville de Berlin en 1957 par les États-Unis lors de l’exposition internationale d’architecture  Interbau, est rapidement surnommée l’huître enceinte (en référence à ses courbes généreuses). Son toit incurvé – véritable prouesse technologique à l’époque – en forme d’ailes (si l’on regarde d’en  haut) symbolise alors la promesse de la liberté intellectuelle. Aujourd’hui : On s’y rend pour assister à des concerts, des pièces de théâtre et de danse. Des expositions temporaires y sont régulièrement organisées. John-Foster-Dulles-Allee 10, Berlin Tiergarten.

Arrondissement de Kreuzberg : Tempodrom. Situé sur le périmètre de l’ancienne gare de Anhalt, se dresse en zigzaguant vers le ciel – telle une tente de cirque – une grande toile blanche en béton. Réalisé par le bureau d’architectes allemand GMP et achevé en 2001, le Tempodrom se classe parmi les bâtiments remarquables de la ville en raison de son architecture mais aussi en raison de ses qualités écologiques, puisqu’il recueille l’eau de pluie et la recycle. Aujourd’hui : le lieu est une salle de spectacle et abrite le Liquidrom (piscine spa). Möckernstraße 10, Berlin Friedrichshain-Kreuzberg.

Arrondissement de Steglitz : Bierpinsel. Certainement un des rares et plus beaux exemples de l’architecture pop à Berlin. Du haut de ses 47 mètres, le Bierpinsel, tout en couleurs et formes géométriques, attire l’œil des passants et réjouit les amateurs d’architecture insolite. Conçu par les architectes  Ralf Schüler et Ursulina Schüler-Witte, le Bierpinsel ouvre ses portes en 1976. Tout d’abord salon de thé et restaurant, le lieu se transforme quelques années plus tard en discothèque et bar des sports (sic) avant de fermer ses portes en 2002. Aujourd’hui : le lieu est malheureusement fermé. Schloßstraße 17, Berlin Steglitz

Architecture du 20eme à Berlin. Le Kino international

Arrondissement Friedrichshain : Kino International. Caractéristique de l’architecture socialiste, le Kino International témoigne de la tendance moderniste qui s’est développée en Europe de l’Est depuis la fin des années 1950 jusqu’à la chute du Mur de Berlin. Réalisé par les architectes Josef Kaiser et Heinz Aust en panneaux préfabriqués, la salle fut inaugurée en 1963, après deux ans de travaux. Tout en lignes minimalistes, le Kino International est doté d’une gigantesque et élégante verrière côté rue. A l’époque, il s’agissait de la plus grande salle de cinéma de Berlin-Est et c’est ici qu’avaient lieu toutes les avant-premières de films. Aujourd’hui : C’est une des plus belles salles de cinéma. Karl-Marx-Allee 33, Berlin Friedrichshain.

L’architecture du 20eme rencontre l’histoire

Arrondissement Mitte : La Chapelle de la réconciliation. Située dans l’arrondissement de Mitte, dans ce qui fut autrefois un no man’s land entre Berlin-Est et Ouest, se trouvait le temple d’une paroisse protestante. Avec la construction du Mur, qui se trouvait juste devant la chapelle, celle-ci devint inaccessible et fut dynamitée sur ordre du gouvernement de RDA en 1985. Après la réunification, le terrain fut restitué à la paroisse qui fit construire sous la direction de l’artiste autrichien Martin Rauch et des architectes Peter Sassenroth et Rudolf Reitermann – sur les fondations de l’ancienne église – une nouvelle chapelle, inaugurée en novembre 2000. Sa forme ovale, entourée de lamelles de bois, constitue une présence tout à fait particulière dans le paysage urbain berlinois. Bernauer Str. 4, Berlin.

Arrondissement Mitte : Deutsches Museum. Une confrontation réussie entre passé et présent. Lorsque le Deutsches Historische Museum (musée historique allemand) – niché dans un très beau monument baroque du 17e siècle – souhaite s’agrandir, la ville fait appel à l’architecte I.M Pei, auquel on doit la (pendant très longtemps contestée) Pyramide du Louvre. Celui-ci réalise alors un édifice triangulaire, doté d’une verrière convexe et transparente aux formes épurées qui mérite le détour à elle seule. Unter den Linden 2, Berlin Mitte.

Envie d’en savoir plus sur l’architecture ?

Réservez notre visite en français.

You don't have permission to register